Le temps, la routine, la performance ...!

Le manque de temps

Ainsi, il est très fréquent de retrouver le manque de temps parmi les causes de la difficulté. Il semble qu'il n'y ait plus assez de temps durant la semaine, entre les activités habituelles, pour vivre une sexualité satisfaisante. On se retrouve à chaque jour pris par une foule d'activités qui consomment un pourcentage important de nos heures disponibles. Il y a bien sûr le travail, mais aussi le temps consacré pour se rendre au travail, le travail ramené le soir à la maison, les préparations des repas, les courses, l'entretien ménager (lavage, repassage, ménage), l'entretien extérieur, les heures de sommeil, les heures de détente (loisirs, sports, télévision, lectures), le soin des enfants, et toutes les autres tâches reliées à notre quotidien.

Souvent, dans tout cela, il ne reste plus beaucoup de temps pour l'intimité du couple. Comme il n'y a plus de temps, les relations sexuelles risquent de devenir de moins en moins fréquentes et de moins en moins satisfaisantes. Le couple peut alors avoir l'impression de s'éloigner et de se perdre. Parfois, il peut être très difficile de briser cet engrenage et de réintroduire des moments consacrés à l'intimité du couple.

On ne se rend pas toujours compte de l'importance de réserver du temps pour l'intimité du couple. En fait, ce n'est pas toujours que l'on manque de temps pour le couple, mais plutôt que toutes les autres activités passent avant et, qu'à la fin, il ne reste plus de temps. Souvent, un simple ajustement de l'horaire hebdomadaire permet de récupérer du temps pour le couple. L'important est d'en arriver pour le couple à établir ce dont il a réellement besoin en termes de temps pour l'intimité par rapport aux autres activités.


La routine

Un autre élément que l'on retrouve fréquemment impliqué dans les difficultés sexuelles est la routine. Ainsi, on remarque qu'après un certain nombre d'années de vie commune, il s'installe une façon d'avoir des relations sexuelles presque toujours identiques. Les jeux de l'amour ont lieu toujours au même moment, au même endroit, les caresses sont toujours les mêmes. Il ne reste alors plus beaucoup de fantaisie et de découverte dans la sexualité. La sexualité devient monotone, presque mécanique, et l'aspect jeu est éliminé : on s'ennuie. Tout comme pour le manque de temps, la routine dans les activités sexuelles tend à en diminuer la satisfaction et la fréquence. Cependant, plus un couple mettra de la créativité et de l'énergie pour empêcher que la routine ne se crée, plus la satisfaction retirée dans la sexualité sera importante.

La performance

Un troisième élément fréquemment rencontré, c'est l'attrait de la performance sexuelle. Nous vivons dans une société qui met beaucoup l'accent sur la performance et la réussite dans divers domaines de la vie. C'est bien, car nous voulons des ingénieurs performants qui vont construire des ponts solides, ou des médecins performants qui vont sauver des vies. Mais dans le domaine de la sexualité, l'attrait de la performance ne fonctionne plus.

En fait, dans la sexualité plus on vise à atteindre une performance, plus on risque de rater son but. Ainsi, certains hommes vont vouloir absolument une érection qui dure très longtemps tout en étant très rigide et le moindre fléchissement est perçu comme un cruel échec. Ou certaines femmes vont tellement se forcer pour avoir un orgasme que, finalement, il ne se produira pas. Cela peut s'appliquer à plusieurs domaines de la sexualité. Dans certains cas, on parle même d'anxiété de performance. Le goût de la performance sexuelle est problématique, car ce n'est plus le plaisir partagé, la sensualité, l'échange avec l'autre, la chaleur, la tendresse qui sont importants, mais l'atteinte d'un but qui a souvent peu à voir avec la satisfaction.

Par François Blanchette M.A.